Suite de l'article Attente

                Certains des enfants du foyer sont en attente d'adoption. Deux sœurs notamment, de 12 et 7 ans, vont bientôt être adoptés à Hawaï. Un autre sera surement adopté à Chicago. Et d'autres attendent de savoir où ils pourront partir, est-ce qu'ils pourront partir... C'est si étrange de regarder ces enfants, qui vivent continuellement ensemble, comme une vraie famille. Et d'imaginer que dans quelques années, voir dans quelques mois, certains seront à Hawaï, d'autres à Chicago, ou encore à Paris, ou à Manille, encore, en foyer ou de retour à la rue, peut-être à nouveau... C'est tellement fou d'imaginer quel avenir leur est réservé. Ils seront tous aux quatre coins de la planète. Comment vont-ils grandir ? Se (re)construire ? Comment les enfants adoptés vont-ils vivre cette vie dans leur nouvelle famille ? Comment vont-ils se construire, avec quels souvenirs du foyer ? Vont-ils l'occulter en grandissant ? Vont-ils en garder un manque ou un souvenir toute leur vie ? Et qu'est-ce qu'ils garderont de leur vie précédente ?

                Comment les parents adoptifs vont-ils pouvoir comprendre ce que ces enfants ont vécu ? Quand je pense à la vie qui les attend, dans une société de consommation à outrance alors que ces enfants ont toujours vécu avec rien, quand je pense à la culture qui change tellement, d'un continent à un autre, quand je vois l'absence de connaissance que nous pouvons avoir de ces réalités ici, n'ont pas seulement "savoir" mais vivre un temps "plongé" dedans, "en immersion" comme on nous demande de le faire ici, je me dis que la compréhension entre enfants adoptés et parents adoptifs doit vraiment parfois être difficile.. Et qu'il peut vraiment se créer un fossé...

                Je comprends à quel point cela peut être dur d'être un enfant adopté, et aussi comme il doit être difficile pour un parent adoptif de savoir s'y prendre. Par volonté de faire bien, qu'est-ce que le risque doit être grand d'être à côté de ce qu'a besoin l'enfant. De vouloir peut-être couvrir de biens l'enfant pour lui donner tout ce qu'il n'a pas eu avant. Qu'est-ce que ça doit être violent parfois. Et comment ces nouveaux parents vont-ils gérer face à l'histoire passée des enfants ? Vont-ils faire en sorte que les enfants "oublient" rapidement ? Vont-ils prendre en compte cette vie intense qu'ils auront vécue ? Avec toutes ces souffrances, ces joies, ces bonheurs, ces liens entre les "House parents" du foyer, et avec tous les jeunes avec qui ils auront partagé plusieurs années. Quand je vois le lien qu'à l'aîné du foyer, Charlie, avec les deux jeunes sœurs, je me dis que la séparation va être difficile... Pour les uns et pour les autres... Vont-ils pouvoir garder contact ? Les parents adoptifs autoriseront-ils ces liens ? Les jeunes sœurs vont-elles vouloir garder cette relation ? Pendant combien de temps ? Comment chacun vivra-t-il cette séparation ? Et cette nouvelle vie ?